Plein écran
Le prince Charles et Simon Dorante-Day © Getty

Une autre personnalité royale poursuivie: “Je suis le fils du prince Charles”

Alors que les tests ADN ont prouvé que le roi Albert était bien le père biologique de Delphine Boël, un homme exige du prince Charles qu’il se soumette aux mêmes examens. Adopté à la naissance, il poursuit le prince britannique en justice, convaincu d’être son fils. En outre, il revendique sa place dans la lignée de la succession au trône. 

Comme nous vous en parlions ici, Simon Dorante-Day soutient qu’il est l’enfant né de l’amour entre le prince Charles et Camilla. Sa grand-mère, qui travaillait pour la Reine à l’époque, le lui a toujours assuré. Sa poursuite judiciaire du Prince entame aujourd’hui un nouveau virage puisque l’affaire se retrouve devant la Cour suprême. Considérant qu’il n’a plus le choix, l’ingénieur de 53 ans a voulu franchir une nouvelle étape pour obtenir des réponses.

Plein écran
Selon Simon Dorante-Day, sa ressemblance physique avec le prince Charles est frappante. © Facebook/Getty

Dommages et intérêts

Le dossier a été déposé au tribunal juste avant Noël. Simon Dorante-Day réclame des dommages et intérêts au Duc de Cornouailles pour “des actions qui ont été entreprises et des actions qui n’ont pas encore été entreprises”. L’homme aurait été moqué au moment du dépôt du dossier. “Mais lorsqu’ils ont examiné sérieusement les documents, l’affaire a été envoyée à la Cour suprême pour qu’elle se prononce. Ils vont maintenant examiner l’affaire”, explique-t-il.

Le prétendu fils caché requiert donc une séance de médiation et une “déclaration de paternité”. Compte tenu du statut de la famille royale, il est logique pour lui que les sept juges les plus puissants du pays veulent l’entendre.

En attendant les résultats, Simon Dorante-Day est persuadé que son dossier a provoqué la panique à Buckingham Palace. Pour lui, le fait que le prince Harry se mette en retrait de la famille juste après le dépôt de sa requête “est une très grande coïncidence”.

Incohérence

Ses détracteurs ont, malgré ses dires, une tout autre théorie. Simon Dorante-Day avance qu’il est né en 1965, mais à l’époque, Charles avait 17 ans et Camilla 18 ans. Or, le couple ne se serait, pour autant que nous le sachions, rencontré qu’à vingt ans, en 1971. Un porte-parole de Charles et Camilla a déclaré au tabloïd Mirror Online qu’ils “n’ont aucun commentaire à faire sur cette histoire”.

Plein écran
Charles et Camilla, en visite en Nouvelle-Zélande, le 22 novembre 2019. © Photo News