Plein écran
Donald Trump, président des États-Unis. © Photo News

“20 à 30 % de chances que la procédure d’impeachment contre Donald Trump aboutisse”

Nous avons interrogé Tanguy Struye de Swielande, professeur de relations internationales à l’UCLouvain et spécialiste des États-Unis, sur les chances de voir aboutir la procédure d’impeachment lancée par le démocrates contre le président américain Donald Trump. Selon lui, celles-ci sont plutôt faibles. “Dans la situation actuelle, il y a 20 à 30 % de chances que la procédure d’impeachment contre Donald Trump aboutisse”, estime-t-il. 

Les démocrates accusent Donald Trump d’avoir fait pression sur le président ukrainien Volodymyr Zelensky afin qu’il lance une enquête sur Joe Biden, candidat à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2020. Le mardi 24 septembre, la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, jusqu’ici opposée à lancer cette procédure, en a activé la première étape. 

“Cela fait déjà plusieurs mois que les démocrates hésitaient à lancer une procédure d’impeachment. Avec la question ukrainienne, le parti, jusqu’ici divisé sur cette question, s’est vraiment uni. Quasiment tous les démocrates à la Chambre sont désormais pour l’impeachment. Avec désormais deux lanceurs d’alerte et la retranscription détaillée de la conversation de Trump avec le président ukrainien, ils ont en leurs mains des éléments importants”, explique Tanguy Struye de Swielande. 

Le professeur de l’UCL estime néanmoins peu probable “dans la situation actuelle” que la procédure d’impeachment aille à son terme. Le Sénat, où doit se tenir le procès, est en effet majoritairement républicain. “Il y a 20% ou 30% de chances maximum que la procédure d’impeachment contre Donald Trump aboutisse. Cela peut encore évoluer mais pour l’instant les républicains ne lâchent pas Trump. Au Sénat, c’est mort quasi d’avance.” 

Techniquement, la procédure d’impeachment se fait en plusieurs étapes. En résumé, c’est la Chambre, majoritairement démocrate, qui vote à la majorité simple l’impeachment en tant que tel. Mais cette procédure doit être validée par un procès (“impeachment trial”) au Sénat, majoritairement républicain et le seul à pouvoir décider de la destitution du président. Une majorité de 67 élus sur 100 (des deux tiers) est requise pour le condamner. “Le Sénat est composé de 45 démocrates et 53 républicains. Il faudrait donc que plus de 22 élus conservateurs votent contre le milliardaire, ce qui semble peu probable avec les données actuelles”, ajoute Tanguy Struye de Swielande. 

“Dans six mois la situation peut néanmoins être complètement différente", tempère-t-il. “Si d’autres lanceurs d’alerte apparaissent, si plus de documents sortent qui démontrent véritablement qu’il y a eu trahison, alors cela deviendra très difficile pour les républicains de continuer à défendre Trump. Mais je le répète: dans la situation actuelle, l’aboutissement de la procédure d’impeachment reste très peu probable.”

Pas de vote à la Chambre avant plusieurs mois

À quelle échéance pourrait voter la Chambre des représentants l'impeachment? “Difficile à dire. Cela pourrait prendre des mois et en même temps cela pourrait arriver très rapidement parce que s’il n’y a pas de collaboration de la part du président et du gouvernement - et c’est le cas pour l’instant - cela pourrait être considéré comme une obstruction à la justice, un autre des motifs pouvant conduire à l’impeachment.” 

La tactique de Donald Trump de ne pas collaborer avec le Congrès pourrait donc se retourner contre lui, estime le professeur Struye. “Trump croit qu’il peut tout se permettre mais il y a des contre-pouvoirs et ceux-ci sont maintenant en marche. On assistera certainement à des clashs juridiques dans les prochaines semaines pour obtenir des témoignages, etc.”

Reste que l’affaire ukrainienne et la procédure d’impeachment lancée à la fin du mois dernier aura évidemment un fort impact sur les élections présidentielles de 2020. “L’influence de l’impeachment sur les élections dépendra de ce que les démocrates trouveront encore comme preuves dans les semaines à venir. Ils devront agir de manière très intelligente, très disciplinée et construite pour ne pas rentrer dans des logiques de rhétorique trop exagérées car cela pourrait réellement les nuire. S’ils construisent bien leur dossier et s’ils s'appuient sur des témoignages pour démontrer que Donald Trump a bien “trahi le pays", ils ont beaucoup de chances de gagner les élections de 2020. Car, dans ce cas, une partie de l’électorat républicain ne va certainement pas voter pour Trump. D’un autre côté, le milliardaire pourrait très bien survivre à cette procédure d’impeachment et gagner les élections. Si les démocrates ne sont pas rigoureux, cela pourrait clairement se retourner contre eux”, conclut Tanguy Struye de Swielande.