Plein écran
La plus grande imprimante 3D à la Sapienza, à Rome © afp

34 millions d'euros recueillis en un an pour la culture grâce au mécénat

ItalieL'Italie a recueilli environ 34 millions d'euros pour la culture en un peu plus d'un an de la part de divers mécènes grâce à un nouvel abattement fiscal, a annoncé jeudi le ministère des Biens culturels.

C'est la première fois que le ministère donne un chiffre pour son initiative baptisée "art-bonus" qui permet aux entreprises et aux particuliers de bénéficier d'un abattement fiscal de 65%, réparti sur trois ans, sur les sommes allouées à la restauration d'un monument, l'aménagement d'un musée...

La loi adoptée à la mi-2014 "a été une heureuse initiative" et les résultats "sont franchement positifs", s'est réjoui devant la presse Ludovico Ortona, président d'Arcus, une société du ministère qui fait l'intermédiaire avec les mécènes.

"Les chiffres dont nous disposons sont cependant provisoires, les dons sont plus importants mais tout le monde ne s'enregistre pas sur le site" d'Arcus "et l'Etat a toujours un temps de retard dans ses statistiques", a souligné Lorenzo Casini, professeur de droit à l'université "La Sapienza" de Rome et conseiller du ministère.

Dans le détail, 33,7 millions d'euros ont été offerts, dont plus de 26 millions par des entreprises et près d'un million par des particuliers.

Près de la moitié de la somme a été allouée à des fondations lyriques et symphoniques et plus de 10 millions d'euros sont allés à des municipalités pour restaurer un musée ou une statue ou encore agrandir une bibliothèque.

L'argent public manque cruellement en Italie pour maintenir l'immense patrimoine de ce pays comptant le plus grand nombre de sites classés à l'Unesco.

Cette semaine, une association a d'ailleurs présenté un site de financement participatif, loveitaly.org, pour tenter d'inciter les millions de passionnés à travers le monde à prendre part à cet effort.