Plein écran
© afp

41 Libyens dont 27 militaires arrivés mardi en Tunisie

41 Libyens, dont 27 militaires, sont arrivés mardi à bord de deux embarcations dans le port tunisien d'El Ketef, dans le gouvernorat de Mednine (sud-est), frontalier de la libye, a indiqué mercredi l'agence officielle TAP.

Plein écran
© afp
Plein écran
© afp

Parmi ces militaires figurent des officiers. L'agence ne précise pas s'il s'agit de défections au régime de Mouammar Kadhafi.

Mardi, un responsable du ministère tunisien de la défense avait annoncé qu'un groupe de militaires pro-Kadhafi avait fait défection pour se réfugier en Tunisie, mais sans donner de précisions sur leur nombre ou leur point d'arrivée.

Lundi, une trentaine de blessés libyens avaient été transférés en Tunisie à la suite des combats acharnés entre rebelles libyens et forces pro-Kadhafi.

Entre lundi et mardi, 6.850 réfugiés venant de Libye avaient déjà franchi la frontière, dont plus de 6.000 Libyens. (belga)

  1. Une criminelle belge sur une nouvelle liste des femmes les plus recherchées par Europol

    Une criminelle belge sur une nouvelle liste des femmes les plus recher­chées par Europol

    La criminelle quinquagénaire belge Hilde Van Hacker, en cavale avec son compagnon Jean-Claude Lacote après avoir tué un homme d’affaires britannique à la Côte en 1996, figure parmi les visages masqués mis en scène dans la nouvelle campagne “Crime has no gender” (soit “le crime n’a pas de sexe”) lancée vendredi par l’agence européenne de police criminelle Europol et visant à capturer les femmes les plus recherchées d’Europe. “Les gens pensent que d’habitude ces crimes ne sont pas commis par des femmes, mais ils le sont, et ils sont aussi graves que ceux commis par les hommes”, a commenté Tine Hollevoet, porte-parole d’Europol.