Plein écran
© afp

50 blessés lors d'une manifestation contre les violences policières en Israël

UpdateAu moins 23 policiers et 7 manifestants ont été blessés dans des heurts dimanche soir à Tel-Aviv après un rassemblement contre les violences policières et la discrimination dont sont victimes les Israéliens d'origine éthiopienne, selon les services d'urgence.

Plein écran
© afp
Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp
Plein écran
© ap
Plein écran
© epa
Plein écran
© ap
Plein écran
© afp

La police montée a tiré des grenades assourdissantes pour disperser la foule et l'empêcher de s'en prendre à la mairie de Tel-Aviv, a constaté un journaliste de l'AFP. Les manifestants ont lancé des pierres, des bouteilles et des chaises sur la police.

Des canons à eau ont également été utilisés pour éloigner des manifestants des rues alentours, en vain.

Plusieurs manifestants ont été arrêtés, a indiqué une porte-parole de la police.

Quelque 10.000 personnes selon la presse, 3.000 selon la police, étaient venues manifester à Tel-Aviv, trois jours après un rassemblement à Jérusalem, qui avait également dégénéré en heurts. Trois policiers et dix manifestants avaient été blessés.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Yitzhak Aharonovitch, a expliqué que disperser les "émeutiers" était compliqué, car il n'y avait pas de chef à qui s'adresser.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis que "toutes les plaintes (contre la police) allaient être étudiées". "Mais il n'y a pas de place pour la violence", a-t-il ajouté.

Colère de la communauté éthiopienne
La large diffusion dans la presse israélienne d'une vidéo (voir ci-dessous) montrant deux policiers en train de frapper un soldat d'origine éthiopienne en uniforme militaire a suscité la colère de cette communauté.

Parmi les milliers de manifestants, des centaines d'Israéliens étaient venus soutenir leurs compatriotes d'origine éthiopienne. Ils brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Un policier violent devrait être en prison" ou "Nous demandons l'égalité des droits".

Plus de 135.000 juifs d'origine éthiopienne vivent en Israël. Ils descendent de communautés restées coupées des autres juifs pendant des siècles, que les autorités religieuses d'Israël ont tardivement reconnues comme membres de la foi juive.

Cette décision a entrainé l'organisation de deux ponts aériens, en 1984 et 1991, et l'émigration de 80.000 d'entre eux vers Israël.

  1. Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Le jour où le vol MH17 s’est crashé, c’est lui qui a été chargé de rassembler les restes des corps des victimes

    Quand le vol MH17 de Malaysia Airlines qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur s’est crashé, c’est lui qu’on a appelé. Le sergent Rod Anderson était le commandant de la Disaster Victim Identification pour la police fédérale australienne. C’est lui qui a été chargé d’identifier les victimes et de rendre les dépouilles à leurs familles. Pour rappel, 238 personnes dont 15 membres d’équipage ont perdu la vie le 17 juillet 2014.