Annas Koundi, Adel Mezroui et Abdellah Nouamane, trois djihadistes belges de la première heure.
Plein écran
Annas Koundi, Adel Mezroui et Abdellah Nouamane, trois djihadistes belges de la première heure. © VTM Nieuws

À la rencontre de djihadistes belges détenus en Syrie: “Que pense le monde de nous?”

Un confrère de VTM Nieuws s'est rendu dans une prison kurde en Syrie où sont détenus plusieurs milliers de combattants de l’Etat islamique. Parmi eux, trois Belges, qui ont accepté de répondre à ses questions. Morceaux choisis.

  1. Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie
    Mise à jour

    Les “veuves de l’EI” Tatiana Wielandt et Bouchra Abouallal seraient en Turquie

    Les combattantes belges en Syrie Tatiana Wielandt, 27 ans, et Bouchra Abouallal, 26 ans, ainsi que leurs enfants ne se trouveraient plus en Syrie mais en Turquie, a-t-on appris mercredi au tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles. Leur avocat, Me Walter Damen, avait introduit une action en référé devant ce tribunal exigeant que la Belgique rapatrie ses ressortissants, femmes et enfants, ou tente au moins de le faire, mais cette procédure est maintenant abandonnée.
  2. “Tu as détruit ma vie”: une femme affronte son tortionnaire djihadiste à la télévision
    Play

    “Tu as détruit ma vie”: une femme affronte son tortionnai­re djihadiste à la télévision

    Ashwaq Haji Hamid, une jeune Yézidie qui avait été enlevée par l’Etat islamique puis réduite à l’état d’esclave sexuelle en 2014 avant de s’échapper et de trouver refuge en Allemagne un an plus tard, a récemment affronté son tortionnaire djihadiste lors d’une émission diffusée à la télévision irakienne. “Regarde-moi! Pourquoi tu m’as fait ça? Pourquoi?”, lui a-t-elle demandé avant de s’effondrer.