EPA
Plein écran
© EPA

Accident de téléphérique en Italie: la justice examine des vidéos tournées entre 2014 et 2018

Le parquet qui enquête sur le tragique accident d'un téléphérique dans le Nord de l'Italie examinait mercredi des vidéos, tournées entre 2014 et 2018 et qui pourraient documenter la présence anormale d'un dispositif désactivant le frein d'urgence.

  1. Le petit Eitan, seul survivant de l’accident de téléphérique en Italie, n'est plus en danger de mort

    Le petit Eitan, seul survivant de l’accident de téléphéri­que en Italie, n'est plus en danger de mort

    Eitan, le petit garçon de cinq ans, seul rescapé de l’accident de téléphérique en Italie, est sorti de réanimation et n’est plus en danger de mort, a annoncé jeudi l’hôpital de Turin où il est soigné. Le petit garçon qui a perdu ses parents et son frère sera transféré aujourd’hui de l’unité de soins intensifs à une chambre ordinaire à l’hôpital pour enfants Regina Margherita.
  2. Épargne-pension: évitez ce piège fiscal

    Éparg­ne-pension: évitez ce piège fiscal

    L’épargne-pension offre un peu de répit financier et vous offre également un avantage fiscal. Pourtant, augmenter l’épargne-pension ne génère pas nécessairement un avantage fiscal plus important. Près de 3.000 épargnants ont même reçu cette année un avantage fiscal moindre que lorsqu’ils avaient épargné un peu moins. C’est ce qu’affirme L’Echo, sur la base de données du SPF Finances. Guide-epargne.be vous explique comment éviter ce piège fiscal.
  3. Les dirigeants mondiaux ne devront pas montrer leur certificat de vaccination à la prochaine Assemblée générale de l’ONU

    Les dirigeants mondiaux ne devront pas montrer leur certificat de vaccinati­on à la prochaine Assemblée générale de l’ONU

    Les présidents, premiers ministres et diplomates qui souhaitent assister à l’Assemblée générale des Nations unies (ONU) à New York la semaine prochaine ne devront pas présenter de preuve de vaccination. Auparavant, le président Abdulla Shahid avait déclaré qu’il suivrait les règles strictes des autorités locales et exigerait un certificat de vaccination, mais il a changé d’avis après les critiques de la Russie et d’autres pays.