Plein écran
© reuters

Al-Qaïda s'excuse après une erreur d'attaque

L'attaque contre l'hôpital du ministère de la Défense à Sanaa le 5 décembre était une erreur due à l'indiscipline d'un combattant, a admis un chef d'Al-Qaïda au Yémen, dans une vidéo mise en ligne tard samedi.

"Nous reconnaissons notre erreur et présentons nos excuses et nos condoléances aux familles des victimes", a déclaré Qassem al-Rimi, chef militaire d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), la branche yéménite du réseau extrémiste

L'attaque avait fait 56 morts, dont plusieurs médecins étrangers, et plus de 200 blessés et avait été revendiquée dans son temps par Aqpa.

"On a demandé à nos combattants d'éviter l'hôpital et le lieu de prière du complexe du ministère de la Défense, huit l'ont fait et le neuvième ne s'est pas plié à cette consigne, a ajouté Qassem al-Rimi dans ce rare mea culpa d'Aqpa.

"L'attaque était dirigée contre le ministère de la Défense. Les hôpitaux du ministère sont nombreux dans le pays et si on avait voulu les attaquer on aurait pu le faire notamment là où il n'y a pas de dispositif de sécurité", a ajouté le chef d'Aqpa.

  1. Un trisomique décède dans un véhicule en pleine chaleur

    Un trisomique décède dans un véhicule en pleine chaleur

    Un trentenaire américain atteint du syndrome de Down est décédé en mai dans une camionnette en pleine chaleur, à Seminole, en Floride, alors que la personne qui devait s’occuper de lui s’était endormie sur le siège passager après avoir ingéré de la drogue, ont relaté samedi les médias outre-Atlantique. Arrêté vendredi pour homicide involontaire aggravé, l’employé a été relâché le lendemain après avoir versé une caution de 50.000 dollars (soit 45.000 euros environ), mais il comparaîtra devant la justice ultérieurement.