Plein écran
Réunion à l’Elysée suite à “l’appel de Christchurch”. © AFP

“Appel de Christchurch”: vingt-six États et géants du net s'engagent contre les contenus terroristes et violents

Vingt-six pays et géants d'Internet ont rallié mercredi "l'appel de Christchurch” pour lutter contre les contenus en ligne terroristes ou extrémistes violents, deux mois après la diffusion en direct sur Facebook de l'attaque contre des mosquées en Nouvelle-Zélande, a annoncé l'Élysée.

Par cet appel, lancé par la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Arden et Emmanuel Macron, les plateformes internet, dont les leaders Facebook (et ses filiales WhatsApp et Instagram) et Google, ainsi que sa filiale YouTube, s'engagent à prévenir le téléchargement et la diffusion de ces contenus, y compris par "leur retrait immédiat et permanent", précise l'appel. 

Plein écran
Jacinda Ardern et Emmanuel Macron. © AFP
Plein écran
© EPA
  1. Les États-Unis touchés par une "dangereuse" vague de chaleur

    Les États-Unis touchés par une "dangereuse" vague de chaleur

    Une grande partie du territoire américain, en particulier le centre et l'est du pays, fait actuellement face à des températures extrêmement chaudes. Celles-ci devraient avoisiner les 38 degrés ce week-end, selon les médias locaux. Combiné avec une humidité élevée, cela donne un ressenti de 45 degrés. La vague de chaleur touchera quelque 200 millions de personnes, allant des grandes villes de New York, Washington et Boston au Midwest américain. Certaines parties du Canada croulent également sous la chaleur.