Plein écran
© AFP

Apple envisage un déménagement de sa production hors de la Chine

Apple a demandé à ses principaux fournisseurs d'examiner quels seraient les coûts d'un déménagement de la production actuellement effectuée en Chine vers d'autres pays d'Asie du sud-est et le Mexique. Selon le magazine économique japonais Nikkei Asian Review, il s'agirait de transférer 15 à 30% de la capacité de production.

Le fabricant des iPhones se prépare à une réorganisation majeure de sa chaîne de production en raison de l'actuelle guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. La société californienne estimerait que s'appuyer si fortement sur une production en Chine comporte trop de risques, même si le conflit commercial devait encore être résolu.

La réflexion se fait toutefois à long terme et les résultats ne devraient aboutir que d'ici deux ou trois ans, selon les confidences du patron de l'un des fournisseurs au magazine Nikkei.

Plus de 90% des produits que vend la marque à la pomme sont assemblés en Chine, où l'entreprise emploie environ 10.000 personnes. L'an dernier, les fournisseurs basés en Chine et à Hong Kong ont dépassé pour la première fois ceux des États-Unis (41 contre 37).

Les pays alternatifs auxquels songe Apple sont le Mexique, l'Indonésie, la Malaisie, l'Inde et le Vietnam. Selon Nikkei, ces deux derniers font figure de favori pour la diversification et la fabrication des iPhones.

Les États-Unis et la Chine se sont bombardés mutuellement de droits d'importation sur plusieurs produits. Les Américains envisageraient à présent d'encore imposer des tarifs douaniers pour 300 milliards de dollars supplémentaires de produits chinois. 

Que cette mesure soit adoptée ou non, Apple souhaiterait en tous les cas disséminer sa production à un plus grand nombre de pays qu'actuellement, afin également de diversifier son réseau de fournisseurs.