Plein écran
© reuters

Après dix ans d'enfer, Amanda Berry rentre à la maison

Amanda Berry, qui a été séquestrée pendant dix ans avec de deux autres jeunes femmes à Cleveland (Ohio, nord des Etats-Unis), est revenue dans sa famille mercredi.

Plein écran
© ap
Plein écran
© belga
Plein écran
© ap
Plein écran
© reuters
Plein écran
© afp

La jeune femme âgée de 27 ans est arrivée à bord d'une voiture qui s'est garée à l'arrière de la maison de sa soeur, en compagnie de plusieurs personnes. L'une d'elles portait un enfant, sans doute la fille d'Amanda âgée de 6 ans, née en captivité.

"C'est juste triste que sa mère ne soit pas là. Ca fend le coeur", a ajouté Jessica, 50 ans, femme au foyer, venue "soutenir" Amanda même si elle ne connaît pas la famille.

La mère d'Amanda, Louwana Miller est morte en mars 2006, "de chagrin" selon ses proches.

"Bienvenue à la maison, Amanda" pouvait-on lire sur une grande banderole rouge accrochée au porche de la maison en bois blanc, décorée par des dizaines de ballons aux couleurs vives.

Sur un arbre est accroché l'ancien avis de recherche de la jeune fille, disparue en 2003, souligné par un gros ruban jaune.

"Au secours, je suis Amanda Berry". La jeune femme avait appelé lundi le numéro d'urgence de la police grâce à un voisin, ce qui a permis de la retrouver avec les deux autres jeunes femmes, Michele Knight et Gina DelJesus, à seulement quelques kilomètres des lieux où elles avaient été enlevées.

Trois frères d'une cinquantaine d'années ont été arrêtés, soupçonnés d'avoir séquestré les jeunes femmes pendant dix ans.

Amanda Berry avait été vue pour la dernière fois le 21 avril 2003 en début de soirée alors qu'elle quittait son travail dans un fast food à quelques centaines de mètres de chez elle. Elle avait 16 ans quand elle a disparu.