Plein écran
Photo d’illustration © Photo News

Après l'Albanie, fort séisme en Crète, mais pas de victime signalée

Un séisme sous-marin de magnitude 6,1 a secoué l'île grecque de Crète mercredi et a été ressenti dans d'autres parties du pays, ont indiqué les autorités. "C'était un tremblement de terre majeur, toute l'île a été secouée mais fort heureusement il n'a été fait état d'aucun dégât pour l'instant", a déclaré le gouverneur régional de Crète, Stavros Arnaoutakis à la chaîne de télévision ERT.

Le séisme de magnitude 6,1 a été enregistré à 09H23 (08H23 HB) à une profondeur de plus de 70 km, selon l'Observatoire géodynamique d'Athènes. La secousse a secoué la Crète au lendemain du tremblement de terre meurtrier en Albanie, voisine de la Grèce, qui a fait plus de 20 morts et des centaines de blessés. Quelques heures après le séisme en Albanie, mardi, une secousse de magnitude 5,4 a été enregistré en Bosnie.

La Grèce est située sur d'importantes failles géologiques et les tremblements de terre y sont fréquents, le plus souvent sans faire de victimes. Le 19 juillet dernier, un séisme près d'Athènes avait été fortement ressenti dans la capitale en pleine saison touristique. Il avait fait un blessé léger et avait fortement perturbé les lignes téléphoniques.

En juillet 2017, un séisme de magnitude 6,7 sur l'île de Kos, dans la mer Egée, avait fait deux morts et d'importants dégâts. En 1999, 143 personnes avaient péri dans un séisme de magnitude 5,9 à Athènes et dans sa région.