Plein écran
Bernard Arnault © belga

Arnault et la Belgique: LVMH répond à la presse

Bernard Arnault et LVMH conduisent "des activités économiques parfaitement réelles en Belgique", indique samedi la communication du groupe Louis Vuitton Moët Hennesy (LVMH), répliquant à des informations de la presse belge.

Dans un communiqué, "le groupe LVMH et le groupe Arnault (...) rappellent que les sociétés du groupe Arnault et du groupe LVMH ont des activités économiques parfaitement réelles en Belgique où elles sont implantées, pour certaines d'entre elles, depuis plusieurs décennies". "Toutes leurs activités sont parfaitement conformes en particulier aux lois fiscales du Royaume de Belgique ainsi qu'au droit international", indiquent-ils en évoquant leur "surprise" à la lecture des "allégations publiées par certains organes de presse". "Bernard Arnault, pour sa part, rappelle qu'il est et reste résident français", ajoute le communiqué, en référence à une possible demande de naturalisation en Belgique. Selon l'agence de presse Belga et le quotidien belge L'Echo, le gouvernement belge envisage de transmettre à la France le dossier fiscal de Bernard Arnault qui disposerait en Belgique de plusieurs sociétés "boîtes aux lettres". "Si Bernard Arnault travaille en Belgique avec de véritables sociétés boîtes aux lettres, nous devons le signaler au fisc français", aurait indiqué le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude, John Crombez, au quotidien économique néerlandophone De Tijd. La demande de naturalisation de Bernard Arnault avait déclenché en septembre une vive polémique en France, bien que la première fortune française ait récusé tout geste "politique" et affirmé qu'il continuerait à payer ses impôts en France.