Plein écran
© EPA

Au Panama, les hommes et les femmes ne peuvent pas se trouver dehors en même temps pendant le lockdown

Le Panama a pris une mesure inattendue pour lutter contre la propagation du coronavirus: la séparation des sexes. 

Depuis mercredi, les femmes peuvent s’aventurer à l’extérieur pour acheter des produits de première nécessité les lundi, mercredi et vendredi. Les hommes ont droit aux mardi, jeudi et samedi. 

Tout le monde doit rester à la maison le dimanche. Les restrictions ont été annoncées le 30 mars par le gouvernement et dureront au moins 15 jours.

Le président panaméen Laurentino Cortizo a expliqué que cette mesure avait été prise parce qu’il y avait encore trop de gens dans les rues malgré la quarantaine nationale obligatoire. Hommes comme femmes n’ont droit, durant leurs jours désignés, qu’à deux heures maximum pour faire leurs courses. Et pas à n’importe quel moment de la journée...

Leurs heures de sortie sont, en effet, déterminées par les numéros figurant sur leur carte d’identité. Ceux dont le dernier numéro est un 7 peuvent sortir entre 6h30 et 8h30, ceux dont le dernier numéro est un 8 ont le créneau 7h30-9h30, etc. 

En plus du lockdown, le Panama a également imposé un couvre-feu: les Panaméens ne peuvent plus quitter leur domicile à partir de 17 heures. Les voyages internationaux et domestiques sont actuellement suspendus et les écoles du pays sont fermées. Le Panama a 1317 cas de coronavirus confirmés et 32 morts.