Plein écran

Bientôt une commission spéciale anti-mafia au Parlement européen

Le Parlement européen mettra prochainement sur pied une commission spéciale d'investigation sur la criminalité organisée en Europe. Elle travaillera pendant six mois pour présenter des recommandations concrètes aux instances de l'UE.

La mise en place d'une commission spéciale est l'une des mesures évoquées dans un rapport adopté mardi par les eurodéputés, dans lequel figurent déjà une série de pistes pour lutter contre un fléau qui coûte à l'économie européenne des dizaines de milliards d'euros chaque année.
 
Ces recommandations sont inspirées de l'expérience italienne de lutte anti-mafia, a expliqué mardi la rapportrice Sonia Alfano (libérale). Un régime carcéral strict pour les mafieux qui continuent de gérer leur réseau depuis la prison ou le bannissement des contrats publics pour les entreprises condamnées pour des pratiques mafieuses sont quelques unes des mesures proposées.
 
Selon Mme Alfano, la criminalité organisée n'est pas un phénomène limité à l'Italie. "Après avoir dévoré les fonds publics dans le sud de l'Italie, les mafias se sont lancées à l'assaut de l'ensemble du territoire européen", a-t-elle dit, évoquant "la forte implantation de réseaux criminels sur les côtes espagnols", mais aussi "la forte présence de la Ndrangheta en Belgique". (belga)