Plein écran
Jair Bolsonaro et Brigitte Macron. © AFP/Photo News

Bolsonaro a retiré son commentaire offensant envers Brigitte Macron

Le président brésilien Jair Bolsonaro a retiré un commentaire offensant pour l'épouse du chef de l'Etat français publié sur Facebook afin "d'éviter une mauvaise interprétation," a indiqué son porte-parole mercredi, dans un contexte de crise diplomatique entre le Brésil et la France.

"Afin d'éviter une mauvaise interprétation, le commentaire a été retiré du réseau social", a annoncé à des journalistes le porte-parole de la présidence brésilienne Otávio do Rego Barros.

M. Bolsonaro avait réagi dimanche à un post dans lequel était moqué le physique de Brigitte Macron, qui apparaissait sur une photo désavantageuse.

Il avait montré mardi des signes d'apaisement en retirant le message et en faisant savoir - après un tollé mondial - que le Brésil était "ouvert" à l'aide financière de 20 millions de dollars du G7 pour lutter contre les incendies en Amazonie, qu'il avait d'abord refusée.

Il est néanmoins revenu à la charge mercredi, exigeant qu'Emmanuel Macron "se rétracte" après l'avoir accusé de mensonge et avoir "relativisé" la souveraineté du Brésil sur l'Amazonie, une question particulièrement sensible au Brésil, où s'étendent près de 60% de la plus vaste forêt tropicale du monde.

  1. Donald Trump: "Les gens doivent tirer la chasse d'eau 10 fois, 15 fois!"

    Donald Trump: "Les gens doivent tirer la chasse d'eau 10 fois, 15 fois!"

    Depuis son arrivée au pouvoir, il y a près de trois ans, Donald Trump dénonce inlassablement les règlementations environnementales, trop nombreuses et souvent inutiles à ses yeux. Après les ampoules à économie d'énergie, moquées lors des meetings de campagne "Make America Great Again", le président américain s'est lancé vendredi dans un nouveau combat: les mécanismes visant à économiser l'eau dans les toilettes.
  2. L’auteur de la fusillade sur la base navale en Floride est un Saoudien en formation militaire

    L’auteur de la fusillade sur la base navale en Floride est un Saoudien en formation militaire

    Un homme identifié comme un Saoudien en formation militaire a ouvert le feu vendredi dans une base navale en Floride, trois jours après une attaque similaire à Pearl Harbor, faisant trois morts avant d'être tué par la police. La fusillade a eu lieu dans une des salles de cours de la base aéronavale américaine de Pensacola, a indiqué David Morgan, le shérif du comté d'Escambia, sans préciser l'identité, l'arme ou le mobile du tireur.