Plein écran
Le président brésilien Jair Bolsonaro. © AFP

Bolsonaro, président du Brésil par “la volonté de Dieu”

Jair Bolsonaro a affirmé vendredi qu'il n'avait "jamais imaginé" être président du Brésil, mais a laissé entendre qu'une intervention divine lui avait permis d'accéder à la fonction suprême. 

"Je n'aurais jamais imaginé être président, personne ne nous donnait gagnants, mais je crois que c'était la volonté de Dieu. Il a d'abord sauvé ma vie, puis il m'a confié ce mandat", a déclaré le chef de l'Etat à la sortie de sa résidence officielle, à Brasilia. "Je crois que Dieu est brésilien", a-t-il ajouté.

Jair Bolsonaro, 64 ans, a subi en septembre 2018 un attentat à l'arme blanche en pleine campagne électorale et a frôlé la mort. Puis, celui qui avait été un modeste député pendant près de trois décennies a été élu, notamment grâce au vote massif de l'électorat évangélique.

Presque tous les matins, le président d'extrême droite a l'habitude de sortir de sa résidence du Palais de l'Alvorada pour un point presse improvisé lors duquel il salue également quelques partisans.

Vendredi, le comité d'accueil comprenait une chorale d'enfants entonnant des chants religieux et un père Noël.
"Vous serez le plus beau cadeau de Noël pour le Brésil en 2020", a dit l'homme rondouillard au costume rouge et à la barbe blanche, qui s'est également exprimé en faveur de la politique de libéralisation du port d'armes du gouvernement.

"Les familles ont le droit de pouvoir se défendre", a affirmé le père Noël, avant de mimer un pistolet avec ses doigts, geste emblématique de Jair Bolsonaro durant sa campagne électorale.