Plein écran
© REUTERS

Boris Johnson, nouveau Premier ministre britannique: “Nous allons mettre en oeuvre le Brexit le 31 octobre”

Mise à jourLe champion des pro-Brexit Boris Johnson a promis mardi une sortie de l’Union européenne le 31 octobre, après sa victoire écrasante dans la course à Downing Street, mais reste à savoir s’il pourra obtenir les concessions qu’il réclame de Bruxelles.

“Nous allons mettre en oeuvre le Brexit le 31 octobre”, la date butoir fixée après deux reports, a-t-il déclaré après l’annonce, sans vraiment de surprise, que ce serait lui qui allait succéder à la Première ministre Theresa May. “Nous allons tirer avantage de toutes les opportunités que cela apportera dans un nouvel esprit positif”.

Le champion du Brexit Boris Johnson a très largement remporté la course pour devenir le prochain Premier ministre britannique face au ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt, selon des résultats annoncés mardi par le Parti conservateur.

L’ex-maire de Londres et ex-chef de la diplomatie britannique a obtenu 92.153 des voix des quelque 159.000 votes des membres du parti qui étaient appelés à les départager, contre 46.656 voix pour M. Hunt. Il devient donc chef des Tories et obtiendra les clés de Downing Street mercredi après-midi après une visite à la reine Elizabeth II.

Des félicitations

Le président américain Donald Trump a félicité peu de temps après sa victoire Boris Johnson: “Félicitations à Boris Johnson pour être devenu le nouveau Premier ministre du Royaume-Uni. Il sera formidable”, a tweeté le milliardaire, qui estimait encore la semaine dernière que l’ancien maire de Londres ferait un “excellent travail” au 10 Downing Street.

Emmanuel Macron a lui déclaré être “très désireux de travailler” avec le prochain Premier ministre britannique. Le président français a fait savoir qu’il appellerait M. Johnson dès que celui-ci serait officiellement désigné Premier ministre, probablement mercredi.

L’Europe prête à travailler avec Johnson

La Commission européenne a elle aussi félicité le Britannique Boris Johnson  et se prépare à travailler “de la meilleure façon possible” avec lui. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker “me demande de transmettre (ses) félicitations à M. Boris Johnson”, a déclaré Natasha Bertaud, porte-parole de l’exécutif européen, lors d’un point presse.

La chancelière allemande Angela Merkel a félicité le nouveau Premier ministre britannique en insistant sur le fait qu’elle voulait poursuivre “l’amitié étroite” avec la Grande-Bretagne, en plein divorce avec l’UE.

Finalement, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohamad Javad Zarif a félicité Boris Johnson, mais l’a prévenu que Téhéran comptait protéger le Golfe.