“Bruxelles-Midi, c’est le Kosovo”: les victimes de la guerre au Kosovo exigent des excuses

Les propos du directeur de l’aéroport d’Anvers, après l’annonce hier d'un vol direct d’Air Antwerp Anvers-Londres, ont heurté la communauté kosovare. Marcel Buelens avait en effet dénigré Bruxelles-Midi en faisant une comparaison péjorative entre la gare bruxelloise et le Kosovo. UNIA aurait été saisi.

Plein écran
Le PDG d'Air Antwerp, Johan Maertens (à g.), et le PDG de l'aéroport d'Anvers, Marcel Buelens (à d.), à l'occasion du lancement des activités d'Air Antwerp et de la réouverture de la légendaire route commerciale Anvers-London City Airport ce lundi 9 septembre © Photo News

Le directeur de l’aéroport anversois, Marcel Buelens, s’était réjoui de cette nouvelle liaison aérienne, une alternative à l’Eurostar, et en avait profité pour tacler grossièrement la gare du Midi: “Anvers possède une belle gare. (...) Quand vous arrivez à Bruxelles-Midi, ça ressemble plus au Kosovo qu’à la capitale”, avait-il lancé, moqueur. 

Mais cette ironie a davantage blessé la communauté kosovare que bruxelloise: le NAEC (National Albanian European Council), sise à Bruxelles, a eu vent de ces propos, les condamne et a décidé de saisir UNIA. Voici les demandes d’excuses écrites de l’organisation:

Citation

Faut-il rappeler à Monsieur Buelens que la population albanaise du Kosovo a subi une épuration ethnique avec meurtres, viols, déportations, emprisonne­ments et autres exactions?

“Ces propos, pathétiques et aux relents racistes et xénophobes, nous montrent à quel point Monsieur Buelens dénigre Bruxelles et la gare du Midi, cette dernière n’ayant absolument aucun point commun avec notre pays d’origine, le Kosovo (...) Faut-il rappeler à Monsieur Buelens que la population albanaise du Kosovo a subi, en 1998-1999, une épuration ethnique avec meurtres, viols, déportations, emprisonnements et autres exactions et que le territoire du Kosovo (villes et villages) a été détruit à plus de 70% par la Serbie”, resitue Ramadan Gjanaj dans un courrier qu’il nous a fait parvenir.

“Panser les plaies toujours vives”

“Depuis son accession à l’indépendance, en 2008, la République du Kosovo tente tant bien que mal de panser les plaies, toujours vives, du passé en regardant vers l’édification d’une société ouverte, démocratique et ancrée dans les valeurs de l’Union européenne. Nous espérons que Monsieur Buelens ait au moins le courage de présenter ses excuses à la communauté albanaise du Kosovo vivant en Belgique et que si d’aventure lui prenait l’envie de s’en prendre à nouveau à Bruxelles et à la gare du Midi, au moins qu’il ne le fasse pas sur le dos des victimes de la guerre du Kosovo”, conclut-il. 

UNIA, n’a, de son côté, pas encore réagi. Silence radio du côté de Marcel Buelens également.

Plein écran
Lettre adressée par le NAEC à Marcel Buelens et l'aéroport d'Anvers © DR