Charles Michel avec Ursula von der Leyen à Bruxelles, le 21 février 2020.
Plein écran
Charles Michel avec Ursula von der Leyen à Bruxelles, le 21 février 2020. © Photo News

Budget européen: Charles Michel et la Commission ont ressorti les calculettes

Le sommet européen consacré au cadre budgétaire 2021-2027 de l'Union s'est finalement poursuivi vendredi matin par des bilatérales sous différents formats. La plénière qui devait rassembler en milieu de journée les 27 chefs d'Etat et de gouvernement autour d'une même table a été postposée "jusqu'à nouvel ordre", a indiqué vers midi le porte-parole du président du Conseil européen, Charles Michel. Ce dernier et la Commission calculaient diverses "pistes de compromis".

Une des premières réunions du jour a rassemblé autour du Belge les deux poids lourds de l'UE, le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel, ainsi que les dirigeants de quatre pays qualifiés de "frugal four" (Autriche, Danemark, Pays-Bas et Suède). 

Comme l'Allemagne et la France, ils sont des "contributeurs nets" au budget européen, y versant davantage de leurs finances nationales qu'ils n'en reçoivent en retour sous la forme de fonds et d'aides européennes. 

Si les quatre "frugaux" réclament un budget limité dans sa globalité à 1% du RNB de l'UE à 27 ainsi qu'une "modernisation" du budget avec une tranche moindre pour les politiques de cohésion et l'agriculture, la France a quant à elle un positionnement spécifique: étant le plus gros bénéficiaire de la politique agricole commune (PAC), elle veut défendre ses agriculteurs et leurs aides européennes sonnantes et trébuchantes et a mis le maintien des fonds pour l'agriculture en priorité dans les négociations. 

Plusieurs pistes de compromis

L'Allemagne, plus gros contributeur au budget européen mais également bénéficiaire importante de la PAC, s'accroche quant à elle à son "rabais", un mécanisme dont bénéficient également les quatre frugaux. Elle s'affiche toutefois plus ambitieuse pour l'Europe que le quatuor, même si elle souhaite ne pas voir sa contribution exploser. 

Après des bilatérales et différents contacts en matinée, Charles Michel et la Commission européenne s'attelaient à la mi-journée à calculer différentes "pistes de compromis", un exercice qui pourrait leur prendre deux bonnes heures.

  1. Le mystère de Ferrera Erbognone: les habitants d'un village de Lombardie semblent tous immunisés contre le virus

    Le mystère de Ferrera Erbognone: les habitants d'un village de Lombardie semblent tous immunisés contre le virus

    Les plus de 1.000 habitants du village de Ferrera Erbognone, dans le nord de l’Italie, ne semblent pas être sensibles au coronavirus. Alors que les infections et les décès dus au Covid-19 frappent à grande échelle les municipalités environnantes, le village de la région italienne de Lombardie, qui a été durement touchée, est épargné. Les scientifiques pensent que les habitants sont immunisés contre la maladie. Des analyses de sang doivent montrer comment cela est possible.