Sergent Aquilino Gonell
Plein écran
Sergent Aquilino Gonell © Photo News

“C'est comme ça que je vais mourir”: des policiers décrivent la terreur de l'assaut du Capitole

Quatre policiers sont passés mardi devant une commission parlementaire à Washington, et ont décrit les horreurs auxquelles ils ont été confrontés lorsqu’une foule de partisans pro-Trump a pris d’assaut le Capitole en janvier dernier.

  1. Préparez votre jardin pour l’hiver grâce à ces astuces pratiques de jardinage
    Livios

    Préparez votre jardin pour l’hiver grâce à ces astuces pratiques de jardinage

    Vous l’avez sans doute remarqué: les jours raccourcissent et les arbres se teignent peu à peu de belles couleurs d’automne. Avant de nous installer confortablement à l’intérieur, il y a encore un peu de travail qui nous attend à l’extérieur. Préparez votre jardin en automne grâce à ces astuces pratiques du site de construction Livios. Au printemps, vous serez sans aucun doute récompensé!
  2. Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont “ libéré en attendant une décision sur son extradition”

    Le leader indépendan­tis­te catalan Carles Puigdemont “ libéré en attendant une décision sur son extraditi­on”

    L'eurodéputé indépendantiste et ex-président catalan Carles Puigdemont, en exil en Belgique depuis 2017 après la tentative de sécession de la Catalogne, a été arrêté jeudi en Italie, faisant planer le risque d'une nouvelle crise entre Madrid et Barcelone. "Le président Puigdemont a été arrêté à son arrivée en Sardaigne, où il se rendait en tant qu'eurodéputé", a affirmé son avocat Gonzalo Boye sur Twitter, expliquant que son arrestation avait eu lieu sur la base d'un mandat d'arrêt européen datant du 14 octobre 2019.
  3. "Pendez les Blancs": le rappeur Nick Conrad relaxé en appel

    "Pendez les Blancs": le rappeur Nick Conrad relaxé en appel

    Le rappeur Nick Conrad, condamné en première instance pour provocation au crime dans son clip "Pendez les Blancs", a été relaxé jeudi en appel à Paris pour une question de procédure, a-t-on appris de source judiciaire. La cour d'appel a infirmé le jugement du tribunal qui avait condamné en mars 2019 le rappeur, propulsé hors de l'anonymat par la polémique suscitée par cette vidéo, à 5.000 euros d'amende avec sursis.