Plein écran
Le nouveau missile devrait entrer en service au plus tard en 2020. © afp

C'est la première image de "Satan 2", un missile capable de raser un pays

VideoLe centre balistique russe Makeev a dévoilé un premier cliché de "Satan 2" (RS-28 Sarmat), son futur missile capable à lui seul de détruire un pays de la taille de la France.

"Conformément au décret gouvernemental sur la commande publique de défense pour 2010 et la période prévisionnelle 2012-2013, le centre Makeev a été chargé de concevoir le missile de croisière Sarmat [...] Ce complexe stratégique est conçu pour remplir efficacement les tâches de dissuasion nucléaire des forces stratégiques russes", souligne le centre en légende du cliché (voir sous l'article).

Un test concluant
D'après Direct Matin et The Sun, Satan 2 est destiné à remplacer les missiles vieillissants R-36M. Il a été testé cet été avec succès par les autorités russes.

2020
La capacité d'action de "Satan 2" est de 10.000 kilomètres. Il peut contenir jusqu'à à douze têtes nucléaires. Dit autrement: ce missile nucléaire pourrait raser "le Texas ou la France" en quelques secondes. La Russie espère qu'il entrera en service dès 2020. Aucune technologie de défense antimissile n'est en mesure de l'arrêter et il est aussi équipé d'une technologie furtive pour tromper les systèmes radars ennemis.

Plein écran
© (capture d'écran)
  1. Une journaliste de “Quotidien” convoquée par les services secrets: les cas se multiplient en France
    Play

    Une journalis­te de “Quotidien” convoquée par les services secrets: les cas se multi­plient en France

    De nombreuses voix ont dénoncé mercredi en France de nouvelles convocations de journalistes par les services secrets pour des affaires touchant de près le régime du président Emmanuel Macron. Dernière en date, une journaliste de l'émission "Quotidien", sur la chaîne de télévision TMC, a révélé mercredi soir avoir été convoquée en février par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour une enquête sur les ventes d'armes françaises à l'Arabie Saoudite.