Plein écran
© afp

Carlos Ghosn est sorti de prison à Tokyo

L'ex-PDG de Renault et Nissan, le franco-libanais-brésilien Carlos Ghosn, a quitté mercredi dans l'après-midi (matinée en Belgique) la prison de Kosuge à Tokyo, où il avait été incarcéré le 19 novembre dernier après avoir été interpellé à la sortie de son jet privé. Inculpé pour minoration d'une partie de ses revenus et pour abus de confiance, le grand patron déchu de l'automobile a payé mercredi sa caution d'un milliard de yens en liquide (environ 8 millions d'euros), comme l'avait confirmé un tribunal de Tokyo à la mi-journée. 

L'ancien PDG ne devrait pas être jugé avant plusieurs mois, mais la justice tokyoïte avait finalement accepté mardi sa remise en liberté sous caution, et sous strictes conditions. L'homme d'affaires ne pourra pas quitter le pays. 

Mercredi matin, des membres de la famille de Carlos Ghosn, dont sa femme Carole, avaient été aperçus entrant dans le centre de détention. 

Sorti avec un masque sur le visage
Dans l'après-midi, Carlos Ghosn est finalement apparu, quittant le bâtiment vêtu d'un blouson et arborant un masque sanitaire blanc, une casquette bleue et des lunettes. Encadré de gardiens, il s'est engouffré dans une voiture, devant les objectifs de dizaines de caméras et appareils photo.

Son nouvel avocat avait laissé entendre qu'il serait bon d'organiser une conférence de presse de l'ex-magnat de l'automobile rapidement après sa libération.