Plein écran
© afp

Cinq détenus de la prison de Condé-sur-Sarthe placés en garde à vue

Une opération de police a été menée lundi matin pour rechercher d'éventuels complices du détenu radicalisé qui a agressé deux surveillants dans cet établissement le 5 mars dernier, a-t-on appris de sources concordantes.

Des enquêteurs de la police judiciaire assistés de policiers du RAID ont commencé leurs investigations à 8h00 lundi matin, selon une source proche de l'enquête.

Après l'agression de deux surveillants avec des couteaux en céramique, l'assaillant, Michaël Chiolo, 27 ans, qui purgeait une peine de trente ans et s'est radicalisé en prison, s'était retranché avec sa compagne pendant près de dix heures dans l'UVF de la prison. Après de vaines tentatives de négociations, les forces d'élite de la police avaient lancé l'assaut. Chiolo avait été blessé au visage et hospitalisé, sa compagne est décédée de ses blessures.