Plein écran
© getty

Cinquante randonneurs, dont six étrangers, retrouvés morts

Séisme au NépalLes secouristes ont récupéré une cinquantaine de corps, dont ceux de six touristes étrangers, dans une région populaire de trekking au Népal frappée par le séisme du 25 avril, ont annoncé dimanche les autorités locales.

Une centaine de touristes étrangers restent portés disparus dans cette région d'accès compliqué, près de l'épicentre du tremblement de terre qui a déclenché une avalanche et détruit les infrastructures, selon Uddav Prasad Bhattarai, responsable du district de Rasuwa.

Les corps des trekkers ont été localisés en plusieurs endroits, parfois ensevelis sous les décombres. "Nous avons retrouvé 51 corps dans la zone de Langtang, dont ceux de six touristes. Nous estimons qu'une centaine d'étrangers sont toujours portés manquants dans cette zone", a-t-il indiqué.

"Notre priorité était d'évacuer les survivants. Nous en avons secouru environ 350, dont la moitié étaient des touristes ou des guides", a-t-il ajouté. "Nous pensons avoir secouru la plupart des survivants, nous allons maintenant pouvoir évacuer les corps".

Le séisme de magnitude 7,8 a fait plus de 7.000 morts, 14.000 blessés et des millions de sinistrés dans le pays himalayen. La secousse a également provoqué une avalanche sur le mont Everest dans laquelle 18 personnes sont mortes, dont des alpinistes étrangers. Au total, les corps de 54 étrangers ont été identifiés dans tout le pays, selon le responsable national du tourisme, Tulsi Gautam.

Des diplomates de l'UE avaient indiqué vendredi tenter de localiser un millier d'Européens, pour la plupart des amateurs de trekking qui se trouvaient dans la région de l'Everest et dans celle de Langtang, même si la plupart d'entre eux seraient probablement retrouvés sains et saufs. Un ressortissant belge manque toujours à l'appel.

  1. Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Les plus de 1.000 habitants du village de Ferrera Erbognone, dans le nord de l’Italie, ne semblent pas être sensibles au coronavirus. Alors que les infections et les décès dus au Covid-19 frappent à grande échelle les municipalités environnantes, le village de la région italienne de Lombardie, qui a été durement touchée, est épargné. Les scientifiques pensent que les habitants sont immunisés contre la maladie. Des analyses de sang doivent montrer comment cela est possible.