Capture d'écran
Plein écran
Capture d'écran © Larousse.fr

Critiqué, le Larousse a-t-il corrigé à la hâte des définitions sexistes et misogynes?

Plusieurs définitions du dictionnaire Larousse ont suscité l’incompréhension, la perplexité, voire la colère sur les réseaux sociaux ces derniers jours. Embarrassée, la direction du dictionnaire aurait rapidement corrigé le tir... avant de prétendre que les accusations étaient infondées. 

Le Larousse est-il sexiste? C’est la question que se posent de nombreuses personnes depuis quelques jours. Repérés et pointés du doigt, ces quelques mots présentaient en effet, au féminin, des définitions pour le moins réductrices. Ainsi, si un “président” est “un homme qui préside une assemblée, une réunion, un tribunal”, une présidente n’était jusqu’à hier que la “femme d’un président”, dénonçait notamment le collectif Pépite Sexiste sur Twitter, parmi d’autres acceptions douteuses comme “boulangère”, “guerrière”, “professionnelle” ou “maîtresse” (suite en dessous). 

Alors que la définition de “boulangère” se contentait de désigner la “femme du boulanger”, la “guerrière” était associée à “une jeune femme qui revendique avec agressivité et violence sa place dans la société” ou encore “une militante infatigable de la condition féminine” (voir captures d’écran). 

Et non pas une femme qui fait la guerre, par exemple. 

Les éditions Larousse démentent

Les éditions Larousse ont pourtant démenti les informations dans un communiqué publié ce jeudi après-midi

“Les éditions Larousse s’inscrivent en faux contre les accusations de sexisme qui fleurissent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux.

En effet, les mots ‘boulanger, ère (n), boucher, ère (n), mécanicien, ienne (n), maire (n), chancelier, ère (n), maître, maîtresse (n)’ ont toujours été parfaitement définis sur le site.

Ainsi, les lexicographes des éditions Larousse ont veillé à indiquer que le sens premier des termes ‘boulanger, boulangère’ correspond à une « personne qui fabrique ou vend du pain » et que, dans un sens secondaire, ‘boulangère’ peut signifier ‘femme de’. Ce second sens a certes vieilli mais est toujours en usage, notamment dans le patrimoine littéraire. Il est donc légitime que le site www.larousse.fr le mentionne, un dictionnaire ayant pour vocation d’expliciter les différents sens d’un mot, depuis le plus courant jusqu’aux emplois plus rares ou plus anciens.

Nous dénonçons avec vigueur cette polémique sans fondement qui occulte les sens premiers de ces noms de métiers, pourtant présents sur notre site, pour se focaliser sur leurs usages seconds ; et qui ignore également au passage la mission des dictionnaires”, déclare Carine Girac-Marinier, directrice du département Dictionnaires, encyclopédies et périscolaire des éditions Larousse (voir ci-dessous). 

Un démenti qui n’a pas tout à fait permis de dissiper les doutes...  

  1. Beaucoup de “déplacements pour raisons familiales” sur la route des vacances en France: “Les gens ne comprennent pas”

    Beaucoup de “déplace­ments pour raisons familiales” sur la route des vacances en France: “Les gens ne compren­nent pas”

    Les vacances débutent officiellement ce samedi pour les habitants de la zone C en France et le message du gouvernement n’est, semble-t-il, pas clair pour tout le monde. Les mots d’Edouard Philippe sur Twitter, hier, étaient pourtant tout à fait compréhensibles. “Il ne doit y avoir aucun départ en vacances dans les jours qui viennent. Vous propageriez le virus et vous ruineriez notre effort collectif depuis près de trois semaines. Il y aura des contrôles.”