Plein écran
Jeremy Corbyn © AP

Cyberattaque au Parti travailliste britannique

Le Parti travailliste, principal parti d'opposition britannique, a été victime mardi d'une "cyberattaque sophistiquée et de grande ampleur" en pleine campagne pour les élections législatives du 12 décembre.

"Les plateformes numériques du Parti travailliste ont été touchées par une cyberattaque sophistiquée et de grande ampleur", a affirmé un porte-parole dans un communiqué, ajoutant que l'attaque avait échoué "grâce au solide système de sécurité".

Ralentissement de “certaines activités électorales”

Le Labour a assuré que le fonctionnement de ses plateformes n'avait pas été interrompu mais a déploré le ralentissement temporaire de "certaines activités électorales" non précisées en raison des mesures de sécurité prises en réponse à l'attaque.

Le parti de Jeremy Corbyn n'a pas précisé s'il disposait d'élément sur l'origine de l'attaque, indiquant avoir saisi les autorités spécialisées.

Scrutin législatif

Le Royaume-Uni se trouve en pleine campagne électorale pour les législatives anticipées convoquées le 12 décembre pour sortir le pays de l'impasse du Brexit.

Avec ce troisième scrutin législatif en quatre ans, le Premier ministre conservateur Boris Johnson espère ainsi retrouver une majorité lui permettant de sortir son pays de l'Union européenne mais le résultat de ce pari reste très incertain.