"Le Liban n'est pas seul", a tweeté M. Macron, en français et en arabe, à son arrivée à Beyrouth, où il a été accueilli par son homologue Michel Aoun.
Plein écran
"Le Liban n'est pas seul", a tweeté M. Macron, en français et en arabe, à son arrivée à Beyrouth, où il a été accueilli par son homologue Michel Aoun. © REUTERS

Dans Beyrouth dévastée, Macron réclame un "changement de système" au pouvoir

Le président français Emmanuel Macron a exhorté jeudi les autorités libanaises, conspuées par la rue, à "changer de système" et il a indiqué qu'il allait proposer un "nouveau pacte politique", lors d'une visite à Beyrouth, dévastée par les violentes explosions de mardi. Il a aussi promis de revenir à Beyrouth le 1er septembre. 

  1. Une vieille dame interprète “Ce n’est qu’un au revoir” dans son appartement dévasté

    Une vieille dame interprète “Ce n’est qu’un au revoir” dans son apparte­ment dévasté

    May-Lee Melki a partagé sur Facebook la vidéo de sa grand-mère jouant du piano dans son appartement dévasté à Beyrouth. La vieille dame interprète l’air de “Ce n’est qu’un au revoir” comme si de rien n’était. Ces notes d’espoir contrastent avec l’état de l’appartement, ravagé par le souffle des explosions qui s’étaient produites la veille dans la capitale libanaise. L’émouvante composition fait le tour des réseaux sociaux ces dernières heures.