Plein écran
© EPA

Dans cette ville italienne, plus de 40% des personnes infectées n'avaient pas de symptôme

Plus de 40% des habitants d'une ville italienne infectés par le coronavirus ne présentaient aucun symptôme, ressort-il d'une étude publiée mardi dans la revue Nature. Cela étayerait la thèse selon laquelle les porteurs sains jouent un rôle majeur dans la propagation du coronavirus.