Plein écran
© ap

De nouvelles révélations sur le juge qui a battu sa fille (vidéo)

La vidéo du juge texan filmé en train de battre violemment sa fille a fait le tour du net en quelques jours. Aujourd'hui, son épouse et sa fille sortent de leur silence pour dénoncer la violence de cet homme.

Nous vous en parlions il y a quelques jours. Le juge texan, William Adams, a été suspendu après qu'une vidéo le montrant en train de battre violemment sa fille à l'aide d'une ceinture en cuir a été diffusée sur Youtube. Le juge aurait voulu "punir" sa fille, Hillary âgée de 16 ans à l'époque des faits car elle avait téléchargé de la musique et des jeux de manière illégale.

1,6 millions de vues
La vidéo a été tournée il y a sept ans de cela mais la victime, Hillary Adams, ne l'a postée que depuis quelques jours. Elle a déjà été vue par plus de 1,6 millions de personnes. Autant dire que ces images font un véritable buzz et que la cour d'Arkansas où officie le juge Williams a été contrainte d'ouvrir une enquête.

D'autant qu'aujourd'hui, Hallie Adams, la mère d'Hillary rompt également le silence sur cette histoire. La femme du juge a expliqué sur un plateau de télévision être totalement dépendante de son mari . Interrogée sur son mutisme mais également sur les raisons qui l'ont poussée à battre également sa fille (comme on peut le voir sur la vidéo), Hallie, accompagnée de sa fille, explique que "c'est un secret de famille qu'elles ont essayé de cacher pendant des années".

Un environnement dysfonctionnel
Selon elle, William Adams était un personnage violent et dominant. Complètement dépendante de lui, Hallie indique qu'elle était sous son emprise et qu'elle ne pouvait s'en sortir. "J'ai vécu dans un environnement dysfonctionnel et cela a empiré", confie l'épouse du juge qui affirme avoir également été battue. "Je l'ai quitté ... mais il m'a culpabilisée et je suis finalement revenue vers lui".

Des actes fréquents
Hillary, la fille du juge qui est aujourd'hui âgée de 23 ans, indique avoir pardonné à sa mère qui était elle aussi une victime de son père. Selon elle, ce genre de violence arrivait fréquemment et c'est la raison pour laquelle elle avait placé cette caméra cachée dans sa chambre. La jeune femme explique également ne pas regretter avoir mis cette vidéo en ligne. "J'ai dit à mon père que j'avais des images et il m'a mise au défi de les mettre en ligne", dit-elle pour justifier son acte.

"Je me suis excusé"
De son côté, le juge Williams explique qu'il n'a rien fait d'autre que de sanctionner sa fille qui avait volé. "Peut-être que j'ai perdu mon sang froid", admet-il. "Mais je me suis déjà excusé maintes fois. L'histoire est plus complexe que ce les gens pensent".

Le juge Williams ne devrait pas être poursuivi pour ces faits. Le délai de prescription pour les abus sur enfants est de cinq ans aux Etats-Unis alors que cette vidéo date d'il y a sept ans. (CB)