Débat houleux entre Yassine Belattar et Eric Zemmour: "Vous avez fait tuer 50 personnes"

VideoAprès les propos d'Eric Zemmour sur l'antisémitisme tenus sur LCI, le chroniqueur Yassine Belattar avait rompu son contrat avec la chaîne d'information en continu. Un mois plus tard, les deux hommes se sont expliqués sur CNews lors d'un débat arbitré par Pascal Praud.

Citation

Le tueur de Christ­church nous dit 'je suis venu en France, j'ai regardé la France, j'ai écouté des journalis­tes'. Vous êtes le lieutenant de cette pensée

Yassine Belattar

C'est ce qui s'appelle un dialogue de sourds. Eric Zemour et Yassine Belattar sont loin de partager les mêmes convictions et ce n'est pas ce débat entre les deux hommes qui va les rapprocher. Des deux côtés, des campements sur leur position, des refus en bloc des arguments de leur interlocuteur.

Par exemple, quand Zemmour a qualifié l'humoriste de "Français de branche". "Il y a les Français de souche, qui ont fait le pays depuis 1.000 ans, et puis il y a nous, Yassine Belattar, c'est-à-dire des Français de branche. On vient en se raccrochant à eux car on est là grâce à eux. Nous étions misérables, vous et moi, il y a quelques siècles", a-t-il expliqué.

(suite de l'article sous la vidéo)

"C'est grâce à la France que vous vivez bien"

Avant de poursuivre: "C'est grâce à la France que vous avez une belle veste, que vous vivez bien. Grâce au peuple français que vous moquez tous les jours". Yassine Belattar préfère en rire jaune. "Mais non, arrêtez Eric Zemmour. (...) Je ne vais pas passer ma vie à vous convaincre que je suis français".  

Dans son argumentaire, le chroniqueur avait choisi de mettre l'accent sur un événement dramatique récent: la tuerie des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande (de 39:00 à 45:00 minutes dans la vidéo en tête de l'article). Et selon lui, Eric Zemmour fait partie des responsables. "Le tueur nous dit 'je suis venu en France, j'ai regardé la France, j'ai écouté des journalistes'. Vous êtes le lieutenant de cette pensée, selon moi. (...) Vous avez fait tuer 50 personnes", a-t-il estimé.

Réponse d'Eric Zemmour: "Quand on tue aux cris de Allah akbar, pas d'amalgame, ce n'est pas la faute de l'islam et du Coran. Quand quelqu'un tue au nom du grand remplacement, c'est de ma faute. (...) Je pourrais vous attaquer pour diffamation", rétorque le journaliste. La réconciliation, ce n'est pas pour aujourd'hui...