Illustration: le valproate de sodium, commercialisée depuis 1967 sous la marque Dépakine par Sanofi, est prescrite aux personnes souffrant de troubles bipolaires. Elle présente néanmoins un risque élevé de malformations congénitales sur le foetus si elle est prise par une femme enceinte.
Plein écran
Illustration: le valproate de sodium, commercialisée depuis 1967 sous la marque Dépakine par Sanofi, est prescrite aux personnes souffrant de troubles bipolaires. Elle présente néanmoins un risque élevé de malformations congénitales sur le foetus si elle est prise par une femme enceinte. © Getty Images/iStockphoto

Dépakine: le groupe pharmaceutique français Sanofi inculpé pour "homicides involontaires"

Mise à jourSanofi a été mis en examen pour “homicides involontaires” dans le scandale de l’anti-épileptique Dépakine, à la suite d’une enquête initiée par des familles de victimes accusant le groupe pharmaceutique d’avoir tardé à informer des risques du médicament pour les femmes enceintes.