La police iranienne a arrêté trois personnes soupçonnées d'avoir cherché à vendre des bébés sur Instagram, a rapporté mercredi l'agence de presse Isna.
Plein écran
La police iranienne a arrêté trois personnes soupçonnées d'avoir cherché à vendre des bébés sur Instagram, a rapporté mercredi l'agence de presse Isna. © ANP XTRA

Des bébés à vendre sur Instagram

La police iranienne a arrêté trois personnes soupçonnées d'avoir cherché à vendre des bébés sur Instagram, a rapporté mercredi l'agence de presse Isna.

  1. Le successeur pressenti d’Angela Merkel en mauvaise posture dans un récent sondage

    Le successeur pressenti d’Angela Merkel en mauvaise posture dans un récent sondage

    Armin Laschet, pressenti pour succéder à la chancelière allemande Angela Merkel lors des prochaines élections en septembre, n’a pas fait bonne impression lors des inondations qui ont coûté la vie à 177 personnes dans le pays la semaine dernière. Selon un récent sondage publié dans le magazine Der Spiegel, seuls 26% des 5.000 personnes interrogées le considèrent comme un bon gestionnaire de crise.
  2. Les orages menacent à nouveau les zones sinistrées en Allemagne

    Les orages menacent à nouveau les zones sinistrées en Allemagne

    Après plusieurs jours ensoleillés, les prévisions météorologiques pour ce week-end dans les zones sinistrées inondées de l’ouest de l’Allemagne sont inquiétantes. Certaines régions sont à nouveau menacées par des tempêtes et de fortes précipitations. Toutefois, il est actuellement difficile d’estimer si des orages vont effectivement se produire et où, nuance le service météorologique allemand jeudi.
  3. Kristina et Galip ont eu vingt bébés en moins d’un an: “Chaque mère porteuse a reçu 8.000 euros”

    Kristina et Galip ont eu vingt bébés en moins d’un an: “Chaque mère porteuse a reçu 8.000 euros”

    Vingt bébés en moins d’un an? Oui, c’est possible. Kristina et Galip ont décidé de faire appel à plusieurs mères porteuses afin d’agrandir leur famille sur un laps de temps particulièrement court. C’est le mari de Kristina qui a pris en charge l’aspect financier. Le millionnaire a payé chaque mère porteuse à hauteur de 8.000 euros, soit un total de 160.000 euros pour tous les enfants.