Évacuation de soldats ukrainiens blessés du site Azovstal, à Marioupol ( Novoazovsk, 16 mai)
Plein écran
Évacuation de soldats ukrainiens blessés du site Azovstal, à Marioupol ( Novoazovsk, 16 mai) © REUTERS

Des centaines de combattants évacuent le site Azovstal à Marioupol

Une opération de sauvetage des combattants ukrainiens de l'immense aciérie Azovstal - ultime poche de résistance face à l'armée russe dans le port stratégique de Marioupol - était en cours mardi selon Kiev, qui considère désormais que ces hommes ont "rempli" leur mission.

  1. Garder votre numéro ou en changer ? Faites en sorte que tout se passe comme sur des roulettes lors de votre changement d'opérateur
    Montelco

    Garder votre numéro ou en changer ? Faites en sorte que tout se passe comme sur des roulettes lors de votre changement d'opéra­teur

    En votre qualité de consommateur, vous avez tout intérêt à comparer votre abonnement GSM actuel aux propositions des autres opérateurs. Malgré cet état de fait, certains hésitent encore à changer d’opérateur. Pour quelle raison ? Ils pensent que changer d’opérateur signifie changer de numéro et n’ont nullement envie de se compliquer la vie. Mais ils se trompent. MonTelco.be met les choses au point.
  1. La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède généralement pas 15 ans”
    Livios

    La batterie domestique est-elle rentable? “La durée de vie n’excède générale­ment pas 15 ans”

    La hausse des prix de l’énergie a provoqué un rush sur les panneaux solaires. Lorsque vous demandez un devis, l’installateur ne manque pas de vous proposer de vous équiper, en plus des panneaux, d’une batterie domestique. Le surcoût de plusieurs milliers d’euros en vaut-il réellement la peine? Le site de la construction Livios apporte plus de clarté à la situation.
  2. L’enfer sur terre: des photos montrent l’horreur dans les hôpitaux de fortune sous l'usine Azovstal

    L’enfer sur terre: des photos montrent l’horreur dans les hôpitaux de fortune sous l'usine Azovstal

    Malgré les bombardements russes incessants, les derniers combattants ukrainiens résistent encore sous l’usine Azovstal à Marioupol. Toutefois, la situation devient de plus en plus critique, en témoignent des photos publiées mardi qui montrent l'extrême précarité dans laquelle survivent ces centaines de soldats ukrainiens piégés sous terre. Notamment au sein des hôpitaux de fortune installés à la hâte pour soigner les blessés.