Un crash test mené en Suède (illustration, archives, 2019)
Plein écran
Un crash test mené en Suède (illustration, archives, 2019) © EPA

Des corps donnés à la science utilisés pour des crash-tests et des expérimentations militaires en France

Le centre du don des corps de l’université de médecine de Paris-Descartes, fermé après un scandale dévoilé en 2019 par L’Express, a mis des dépouilles à disposition pour des crash-tests (ou essais de chocs, soit des simulations d’accidents) dans le secteur automobile et des expérimentations militaires, selon le rapport d’une mission d’inspection, évoqué mardi sur France 2, revenant sur de précédentes révélations.

  1. Alternative à la brique? Voici vos options et leur prix
    Livios

    Alternati­ve à la brique? Voici vos options et leur prix

    Vous rêvez d’autre chose que d’une façade en briques? Faites connaissance avec les parements légers. Ils conféreront un aspect unique à votre maison et vous permettront simultanément d’intégrer une épaisse couche d’isolation. Une combinaison parfaite, en rénovation comme en nouvelle construction. Le site de construction Livios donne un aperçu des matériaux qui se prêtent parfaitement à l’exercice.
  2. Épargne-pension: évitez ce piège fiscal

    Éparg­ne-pension: évitez ce piège fiscal

    L’épargne-pension offre un peu de répit financier et vous offre également un avantage fiscal. Pourtant, augmenter l’épargne-pension ne génère pas nécessairement un avantage fiscal plus important. Près de 3.000 épargnants ont même reçu cette année un avantage fiscal moindre que lorsqu’ils avaient épargné un peu moins. C’est ce qu’affirme L’Echo, sur la base de données du SPF Finances. Guide-epargne.be vous explique comment éviter ce piège fiscal.
  3. Les dirigeants mondiaux ne devront pas montrer leur certificat de vaccination à la prochaine Assemblée générale de l’ONU

    Les dirigeants mondiaux ne devront pas montrer leur certificat de vaccinati­on à la prochaine Assemblée générale de l’ONU

    Les présidents, premiers ministres et diplomates qui souhaitent assister à l’Assemblée générale des Nations unies (ONU) à New York la semaine prochaine ne devront pas présenter de preuve de vaccination. Auparavant, le président Abdulla Shahid avait déclaré qu’il suivrait les règles strictes des autorités locales et exigerait un certificat de vaccination, mais il a changé d’avis après les critiques de la Russie et d’autres pays.