Plein écran
© afp

Des élus arrêtés dans un coup de filet antimafia en Italie

Le maire de Marina di Gioiosa Ionica (Calabre) et trois de ses adjoints ont été arrêtés mardi lors d'une opération antimafia, tout comme deux candidats aux municipales de Quarto près de Naples lors d'un autre coup de filet, ont annoncé les forces de l'ordre.
 
En Calabre (sud), l'opération de police, qui visait le clan Mazzaferro, a conduit une quarantaine d'arrestations, parmi lesquelles celle du maire Rocco Fermia, dont l'élection en avril 2009 aurait bénéficié du soutien de ce clan de la 'Ndrangheta (mafia calabraise).
 
Après son élection, l'administration dirigée par Rocco Fermia aurait
attribué une série de marchés publics, notamment des infrastructures routières, à des personnes liées au clan.
 
Au cours de cette opération a également été arrêté un policier, marié à une cousine de l'une des personnes arrêtées et accusé d'avoir divulgué des informations couvertes par le secret de l'enquête: il aurait notamment informé des membres du clan Mazzaferro des enquêtes en cours contre eux.
 
A Naples, un autre coup de filet a visé une quarantaine de personnes accusées d'association de type mafieux, de tentative d'homicide, d'extorsion, d'usure, de détention illégale d'armes, de trafic de drogue, de transfert illégal de fonds illicites provenant d'activités immobilières, financières et commerciales.
 
Deux des personnes arrêtées sont candidates du Peuple de la liberté (PDL, droite, le parti de Silvio Berlusconi) aux municipales de Quarto, près de Naples: Armando Chiaro, considéré comme l'un chefs de l'organisation et servant de prête-nom au clan, et Salvatore Camerlingo, cousin du boss Salvatore Liccardi. (belga)