Une des habitations du Sunderland en vente pour un euro.
Plein écran
Une des habitations du Sunderland en vente pour un euro. © Google Maps

Des maisons à 1 euro en Angleterre: il est interdit d’en visiter l’intérieur avant de l’acheter

10 maisons sont actuellement en vente en Angleterre au prix symbolique d’une livre sterling, soit 1,19 euro. Inhabitables en l’état, il est interdit d’en visiter l’intérieur avant l’achat. 

Le prix semble improbable, tant il est bas. Et pourtant, une dizaine de maisons sont en ventes en Angleterre, dans les comtés de Durham et de Sunderland plus précisément, au prix d'une livre sterling. Vous l’aurez compris, le petit montant demandé pour ces habitations cache quelques subtilités. 

Les constructions ont besoin de nombreuses rénovations, puisqu’elles sont tout simplement inhabitables. “Chacune de ces propriétés nécessite évidemment un investissement, du temps et des efforts pour les transformer en logements décents, mais pour les bons investisseurs, elles pourraient être de bonnes affaires”, assure Gurpreet Bassi, directeur général de Bond Wolfe Auctions, société de vente aux enchères en Angleterre à The Mirror. 

Des frais d’administration 

Pour savoir s’ils ont le coup de cœur pour le bien ou non, les acheteurs potentiels devront se contenter d’une visite extérieure. En effet, il est interdit d’en visiter l’intérieur avant l’achat. Mais le prix devrait en motiver plus d'un. 

Attention toutefois, l’acheteur devra tout de même payer les frais d’administration d’enchères standard de 1074 livres (soit 1280 euros) TVA incluse. Car une vente aux enchères est nécessaire. Le prix de chaque bien est donc susceptible d’augmenter en fonction du nombre de demandes. Retrouvez toutes les habitations concernées ici

  1. Un bourgmestre néerlandais prie les touristes belges de rester chez eux

    Un bourgme­stre néer­landais prie les touristes belges de rester chez eux

    Le bourgmestre de la commune néerlandaise de Hulst, située dans la province de Zélande, demande mardi aux touristes belges de rester à l'écart des polders de sa commune. Un grand nombre de Belges a traversé la frontière ces derniers jours pour des balades ou promenades à vélo. "Ce n'est pas autorisé", affirment en chœur les bourgmestres des communes belges de Beveren, Saint-Gilles-Waes et Stekene (Flandre orientale).
  2. La folle histoire d’un couple en lune de miel confiné sur une île aux Maldives

    La folle histoire d’un couple en lune de miel confiné sur une île aux Maldives

    Depuis le 22 mars dernier, Olivia et Raul de Freitas, un couple originaire d’Afrique du Sud, sont en lune de miel sur une île des Maldives. En pleine pandémie de coronavirus, les jeunes mariés n’ont pas pu rentrer dans leur pays, car leur avion a été annulé. Ils ont donc été coincés pendant plusieurs jours dans leur hôtel de luxe maldivien. Récit d’une folle histoire délivrée par le New York Times.