Plein écran
Des plongeurs de la police se préparant à fouiller les eaux, au large de la côte de Whakatane, en Nouvelle-Zélande. © AP

Des plongeurs à la recherche des dernières victimes du volcan en Nouvelle-Zélande

Des plongeurs de la police néo-zélandaise étaient samedi à la recherche des corps de deux personnes disparues lors de l'éruption d'un volcan, lundi sur White Island.

Vendredi, des agents sont parvenus à récupérer six corps sur le volcan. Un navire militaire les a ensuite ramené sur la terre ferme, White Island se situant à quelque 48 km de la ville de Waikanae, sur la côte est de l'île néo-zélandaise du Nord.

Huit décès avaient été confirmés plus tôt cette semaine. Deux autres personnes sont encore portées disparues et présumées mortes. Quinze personnes sont toujours hospitalisées. Treize autres ont été transportés dans des hôpitaux de Sydney et de Melbourne, en Australie voisine.

35 à 50% de chances d’une nouvelle éruption

La Première ministre Jacinda Adern a annoncé une minute de silence pour lundi à 14h11 (heure locale, soit 2h11 du matin en Belgique). "Que vous soyez en Nouvelle-Zélande ou ailleurs dans le monde, c'est un moment pendant lequel nous pouvons nous tenir aux côtés de ceux qui ont perdu un être cher lors de cette tragédie exceptionnelle", a-t-elle déclaré.

Le système national de surveillance des risques géologiques Geonet a montré que l'état du volcan restait très volatil, avec une fourchette de 35 à 50% de chances d'une nouvelle éruption pendant les prochaines 24h.