Des pom-pom girls russes choquent l'opinion

VideoLes pom-pom girls du club de basket de Saint-Pétersbourg ont choqué les (télé)spectateurs en leur offrant un spectacle pour le moins osé.

Le Spartak Saint-Pétersbourg et le CSK Samara s'affrontaient pour la deuxième fois ce dimanche dans le cadre de la finale du championnat de basket-ball russe. Mais davantage que le match, finalement remporté 66 à 59 par Samara, c'est la prestation des pom-pom girls du Spartak qui a retenu toute l'attention, et pas forcément de manière positive.

Lingerie sexy, talons aiguilles, justaucorps couleur chair et poses suggestives, pour ne pas dire lascives: les danseuses du club de la capitale des tsars ont offert un show plutôt osé. Une performance à la limite du strip-tease qui a choqué, voire scandalisé, plus d'un (télé)spectateur, provoquant de vives réactions dans la presse et sur les réseaux sociaux.

"Ils auraient dû mentionner 'interdit aux moins de 18 ans'"
"Ce n'est pas la victoire de Samara que l'on retiendra, mais surtout la performance des pom-pom girls du Spartak (Saint-Pétersbourg)", publie le quotidien Soviet Sport, relayé par l'AFP. "Les organisateurs devraient avoir à l'esprit que des enfants aussi viennent voir les matches", souligne le journal sportif. "Ils auraient dû mentionner "interdit aux moins de 18 ans" pour ce match", a par ailleurs fustigé un spectateur de la rencontre sur les réseaux sociaux.

Une tempête dans un verre d'eau, a réagi le directeur exécutif du Spartak Saint-Pétersbourg, Yury Obvalov, qui a refusé de reconnaître le caractère érotique du show. Il a assisté, selon lui, à une "performance chorégraphique élégante." 

On vous laisse juge, comme on dit.

  1. François de Rugy se compare à Pierre Bérégovoy, Emmanuel Macron est “très inquiet”

    François de Rugy se compare à Pierre Bérégovoy, Emmanuel Macron est “très inquiet”

    Sur Twitter, quelques heures après avoir annoncé sa démission, François de Rugy s’est comparé à l’ancien Premier ministre de François Mitterrand Pierre Bérégovoy, qui s’était suicidé en 1993 alors que des soupçons de corruption pesaient sur lui. Interrogé par France Info, le neveu de ce dernier réagit: “ridicule et déplacé”. De son côté, Emmanuel Macron est “très inquiet”, affirme un membre du gouvernement français.