Rudy Giuliani et Donald Trump en 2016.
Plein écran
Rudy Giuliani et Donald Trump en 2016. © EPA

Des proches de Trump fulminent contre Twitter... sur Twitter: “Qui sera le prochain à être réduit au silence?”

Les proches du président Donald Trump, évincé de Twitter et des autres grands réseaux sociaux, s'indignent et crient à la censure. Mais pour communiquer avec le grand public, les alternatives restent pour l'instant limitées.

  1. Le “chaman QAnon” et deux autres figures des violences au Congrès arrêtés et inculpés

    Le “chaman QAnon” et deux autres figures des violences au Congrès arrêtés et inculpés

    Jake Angeli a été l’un des chefs de file de la prise d’assaut du Capitole cette semaine. Le chaman du mouvement complotiste QAnon, qui s’était présenté avec une casquette en fourrure et des cornes sur la tête lors des émeutes mercredi, a été arrêté ce samedi et placé en détention. Deux autres manifestants pro-Trump dont les photos ont fait le tour du monde depuis leur violente intrusion au Capitole mercredi ont également été arrêtés et inculpés, a annoncé samedi le ministère de la Justice.
  2. Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents
    Guide-epargne.be

    Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents

    Les prix des habitations continuent d’augmenter. Ainsi, les jeunes éprouvent plus de difficultés à acquérir leur propre bien immobilier. Par conséquent, ils quittent le nid parental plus tard. Toutefois, ces quelques années supplémentaires dans le nid parental leur permettront souvent de concrétiser plus facilement leur rêve immobilier. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.
  3. Bientôt une nouvelle attaque au Capitole? Les inquiétants messages de la base pro-Trump

    Bientôt une nouvelle attaque au Capitole? Les in­quiétants messages de la base pro-Trump

    Les supporters les plus radicaux de Donald Trump planifient-ils une nouvelle invasion du Capitole? Les craintes s’amplifient à mesure que Google, Apple et Twitter prennent des mesures in extremis face à des appels à la violence en masse sur leurs plateformes. C’est Twitter qui a agi de la manière la plus marquante, en supprimant définitivement le compte privé @realDonaldTrump et en indiquant explicitement craindre “de nouvelles manifestations armées, dont une deuxième attaque au Capitole”. Le réseau social et les autres géants du net s’inquiètent visiblement de messages qui circulent notamment sur l’application “Parler”.