Plein écran
© reuters

Des SDF pour nettoyer Fukushima

VideoDes sans abri japonais sont sollicités pour nettoyer le site de Fukushima Daiichi. Sans indication ni réelle protection, les SDF sont chargés de balayer les lieux ou encore vider les maisons abandonnées près de la centrale, indique Euronews.

Tepco éprouve de nombreuses difficultés à trouver de la main d'oeuvre pour nettoyer le site. En cause? La radioactivité du lieu. Les habitants ont été sommés de quitter l'endroit pour des raisons sanitaires. Mais il semblerait que la mafia japonaise ait trouvé des "volontaires": les sans-abri. Ces derniers, payés 90 dollars par jour, sont chargés de déblayer les environs de la centrale.

Shizuya Nishiyama, un SDF, explique à Reuters: "Nous sommes une cible facile pour les recruteurs. Nous sommes tous réunis ici avec nos sacs dans cette gare et nous sommes faciles à localiser. Ils n'ont qu'à nous dire :"Vous cherchez du travail? Est-ce que vous avez faim?""

Ils "travaillent" sans information sur les dangers qu'ils encourent ni réelle protection. Pire encore, leur paie quotidienne ne suffirait pas à les faire vivre. C'est un pasteur qui a révélé l'exploitation humaine. Il s'insurge face aux caméras de France TV Info: "Sans aucune information sur les éventuels dangers, nombre d'entre eux sont placés dans des dortoirs. Les loyers, les intermédiaires et la nourriture sont automatiquement déduits de leurs payes. A la fin du mois ils n'ont même plus de salaire."