Plein écran
Piotr Pavlenski et son épouse Oksana Chaliguina (archives). © afp

Détention provisoire confirmée pour l'artiste russe qui a mis le feu à la Banque de France

La justice a confirmé lundi la détention provisoire de l'artiste russe Piotr Pavlenski et de sa compagne, mis en examen pour avoir mis le feu à une façade d'une succursale de la Banque de France à Paris, a-t-on appris auprès de son avocate.

M. Pavlenski et Oksana Chaligui, inculpés en octobre pour "destruction du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes", contestaient devant la cour d'appel leur placement en détention provisoire dans l'attente de l'issue de l'enquête.

"La chambre de l'instruction est toujours très prévisible dans ses décisions", a regretté Me Dominique Beyreuther Minkov auprès de l'AFP, ajoutant vouloir former un pourvoi en cassation.

Selon l'avocate, le ministère public réclamait leur maintien en détention, mettant en avant notamment un risque de réitération des faits.

"Ils ont reconnu les faits. Il s'agissait d'une performance artistique et il n'y a aucun risque de fuite. Pour aller où ? ", a souligné l'avocate.

L'artiste de 33 ans et sa compagne, qui défient régulièrement le Kremlin, ont obtenu en mai l'asile en France.

Piotr Pavlenski, qui affirme être menacé de dix ans de camp dans son pays sur la foi de fausses accusations d'agression sexuelle, s'est notamment rendu célèbre pour avoir arrosé d'essence et incendié les portes du siège de l'ex-KGB à Moscou, et s'être cloué la peau des testicules sur les pavés de la place Rouge.