Plein écran
Illustration © thinkstock

Deux bonnes soeurs "emmerdent" l'Espagne

Deux religieuses catholiques font polémique en Espagne en menant ouvertement campagne pour les indépendantistes catalans, l'une d'elles se définissant même comme une "bonne soeur emmerdeuse".

Soeur Teresa Forcades, une bénédictine, et Lucia Caram, une dominicaine originaire de Tucuman (Argentine) sont partout, en robe et coiffe de nonne: conférences, débats, entretiens, et même, s'agissant de Lucia Caram, une émission culinaire. Jeudi, cette dernière était d'ailleurs en photo à la Une du quotidien catalan La Vanguardia.

"Bonne soeur emmerdeuse"
"Je ne milite pour aucun parti. Je suis ici pour exerçer ma vocation de bonne soeur emmerdeuse", a déclaré l'Argentine après avoir participé à une action de campagne aux côtés du président catalan Artur Mas mercredi, dont elle se dit "amoureuse", tout en se prononçant pour une Catalogne "libre et indépendante".

Favorable aux préservatifs
Soeur Forcades, pour sa part, a créé il y a déjà un certain temps un parti anticapitaliste. Médecin de profession, elle s'est fait connaître lors de la crise de la grippe aviaire en dénonçant les laboratoires. Elle est ouvertement favorable aux préservatifs et défend le droit à l'avortement. Récemment, elle a participé à plusieurs meetings indépendantistes.

Mécontentement de l'Eglise
Autant de prises de position qui ont déplu à l'Eglise, selon le journal la Vanguardia, qui assure que la nonciature apostolique a lancé un rappel à l'ordre aux deux religieuses engagées. Contactée par l'AFP, la nonciature a cependant refusé tout commentaire.

Pressions
Soeur Caram a elle assuré que des pressions ont été exercées par le gouvernement du conservateur Mariano Rajoy, ce que le ministère de l'Intérieur a démenti. "Je trouve triste qu'au 21e siècle des personnes de l'Eglise se mélangent au monde politique", a cependant estimé le ministre Jorge Fernandez Diaz.

Indépendance
Soeur Forcades n'en a cure. Elle envisage d'ailleurs de renoncer à sa condition pour se présenter lors des prochaines élections régionales de septembre en Catalogne, où Artur Mas entend centrer le débat sur la question de l'indépendance de cette puissante région du nord-est de l'Espagne, qui abrite 7,5 millions d'habitants sur les 46,5 millions que compte le pays.

  1. Donald Trump: "Les gens doivent tirer la chasse d'eau 10 fois, 15 fois!"

    Donald Trump: "Les gens doivent tirer la chasse d'eau 10 fois, 15 fois!"

    Depuis son arrivée au pouvoir, il y a près de trois ans, Donald Trump dénonce inlassablement les règlementations environnementales, trop nombreuses et souvent inutiles à ses yeux. Après les ampoules à économie d'énergie, moquées lors des meetings de campagne "Make America Great Again", le président américain s'est lancé vendredi dans un nouveau combat: les mécanismes visant à économiser l'eau dans les toilettes.