Deux infirmières italiennes mettent fin à leurs jours

Daniela Trezzi, 34 ans, travaillait aux départements des soins intensifs de l’hôpital San Gerardo, à Monza (Lombardie, nord de l’Italie). Le stress généré par sa récente contamination l’a sans doute poussée à commettre l’irréparable. 

  1. Enfin des larmes de joie dans un hôpital italien: pour la première fois, une patiente s’est réveillée

    Enfin des larmes de joie dans un hôpital italien: pour la première fois, une patiente s’est réveillée

    Après un marathon de journées où les mauvaises nouvelles ne faisaient que s’enchaîner, l’hôpital italien de Cremona, près de Milan, entrevoit une lueur d’espoir. Margherita, qui était en soins intensifs suite à ses complications du coronavirus, s’est réveillée aux soins intensifs. Une première. “Voir un patient qui n’est plus intubé et constater qu’il respire seul, c’est une émotion indescriptible”, explique Carla Maestrini, chef de service à Cremona.