Santiago, ce dimanche.
Plein écran
Santiago, ce dimanche. © AFP

Deux morts dans les émeutes au Chili, selon un bilan revu à la baisse

Deux personnes sont mortes dans l'incendie d'un supermarché au Chili et une autre se trouvait dans un état grave dimanche, lors de violentes émeutes qui secouent le pays, selon un bilan revu à la baisse par les autorités. 

"Dans un supermarché de la commune de San Bernardo, il y a eu un pillage et un incendie, au cours duquel deux femmes sont mortes et une troisième personne a été brûlée à 75%", a déclaré le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Andrés Chadwick. 

Les autorités avaient auparavant fait état de trois morts, dans l'incendie d'un supermarché Lider, de la chaîne américaine Walmart, à San Bernardo, en banlieue sud de la capitale. 

Des centaines de personnes avaient forcé les entrées pour piller le magasin, d'après les pompiers qui ont mis plus de deux heures à contrôler le sinistre.

Plein écran
© AFP

Selon le ministre, deux personnes ont également été blessées par balle dans un incident avec une patrouille de police lors de pillages à la limite des communes de Puente Alto et La Pintana, également dans le sud de la capitale. Les blessés se trouvaient dans un état grave et ont été hospitalisés dans un hôpital de Santiago. 

Selon les autorités, 103 incidents graves ont été recensés pendant la nuit et 716 personnes ont été arrêtées.
Les troubles au Chili ont débuté vendredi, nourris par la colère face aux conditions socio-économiques et aux inégalités dans ce pays considéré comme l'un des plus stables d'Amérique latine. 

Des militaires ont commencé à patrouiller samedi dans les rues pour la première fois depuis la fin de la dictature du général Augusto Pinochet en 1990.

Plein écran
© AFP
  1. Les Belges bienvenus en Croatie à condition de montrer une preuve de réservation

    Les Belges bienvenus en Croatie à condition de montrer une preuve de réservati­on

    Les touristes belges sont les bienvenus en Croatie mais ils doivent être en mesure de présenter les documents requis (contrat de location, acte de propriété, réservation d'hébergement, leasing d'un bateau...) à la frontière, précise l'Office du tourisme croate en Belgique pour éviter toute confusion. Les Affaires étrangères confirment dimanche mais rappellent que, côté belge, tout voyage non essentiel vers l'étranger reste pour l'instant interdit.