Plein écran
Immolation par le feu à Sofia (3 novembre) © afp

Deuxième immolation par le feu en deux jours en Bulgarie

Une nouvelle immolation par le feu, la deuxième en deux jours, a eu lieu mardi en Bulgarie, où huit personnes avaient déjà péri de cette façon entre février 2013 et janvier 2014.

"Un homme de 48 ans s'est immolé dans la cour de l'église" de Sandanski (sud-ouest), a annoncé Vassil Mitov, directeur de la police régionale.

L'homme, qui était très pauvre, se nourrissait de dons de l'église. Il a été envoyé à l'hôpital des urgences de Sofia, selon l'agence BGNES.

Une photographe au chômage, Lidia Petrova, s'était immolée par le feu lundi devant la présidence bulgare. Son état était désespéré mardi, selon l'hôpital où elle a été admise.

Selon sa famille, cette divorcée de 38 ans s'inquiétait pour l'avenir de son enfant.

Huit personnes sont mortes en Bulgarie après s'être immolées entre février 2013 et janvier 2014. La pauvreté, mais aussi une protestation contre la corruption politique, était à l'origine de ces actes de désespoir.

Le pays est en proie à une instabilité prolongée, marquée en octobre par les deuxièmes élections anticipées en deux ans.

Membres les plus pauvres de l'Union européenne, 48% des Bulgares sont menacés par la pauvreté et l'exclusion sociale, selon des données publiées mardi par Eurostat, le service statistique européen.

Le salaire moyen bulgare se chiffre à 400 euros, et la pension de retraite moyenne à 100 euros.