Dispositif militaire allégé à Bissau, l'Assemblée nationale doit se réunir