Plein écran
© reuters

Dix mois de prison pour avoir caricaturé un moine sur Facebook

La justice grecque a condamné à dix mois de prison avec sursis un homme de 28 ans, pour "insulte à la religion" pour avoir caricaturé sur Facebook un moine orthodoxe, jugement qui porte atteinte à la liberté d'expression, selon la Ligue grecque des droits de l'homme.

Arrêté en septembre 2012 par l'unité de la police chargée de la lutte contre la cybercriminalité, cet homme avait été inculpé pour "blasphème et insulte" vis-à-vis du "starets" Paisios ("starets" signifie "ancien", terme désignant un guide spirituel dans la tradition orthodoxe). La page incriminée créée sur Facebook évoquait le "starets Pastitsios", un jeu de mots faisant allusion au "pastitsio", plat grec populaire ressemblant un peu à des lasagnes, à base de pâtes et de boeuf. Le moine Paisios, qui a vécu dans l'enclave monastique du Mont Athos - haut lieu de la spiritualité orthodoxe situé dans le nord de la Grèce - est mort en 1994 à l'âge de 70 ans. Il est l'objet d'un culte populaire dans le pays en raison des dons prophétiques qui lui ont été prêtés.

"Ce jugement montre que la liberté de parole, base d'un Etat démocratique, est contestée non seulement par les ennemis de la démocratie mais aussi par ceux qui sont censés la protéger", a indiqué un communiqué de la section grecque de la Ligue des droits de l'Homme. La Ligue rappelle que la police s'était mobilisée contre le créateur de la page Facebook incriminée après une intervention au parlement du numéro deux d'Aube dorée, placé en octobre en détention provisoire pour "participation à une organisation criminelle", comme cinq autres députés de ce parti. La Ligue déplore "une régression" des libertés et une justice de "la théocratie". Quelque 90% des Grecs sont baptisés au sein de l'Église orthodoxe, non séparée de l'Etat.



  1. Un car belge impliqué dans un accident avec un véhicule fantôme en Allemagne

    Un car belge impliqué dans un accident avec un véhicule fantôme en Allemagne

    Un car belge qui transportait 32 personnes a percuté un véhicule fantôme sur l'autoroute A1 près de la ville de Mayence, en Allemagne, dans la nuit de samedi à dimanche, rapporte la fédération du secteur FBAA. Le conducteur du véhicule a été tué, tandis que deux chauffeurs du car ont été grièvement blessés et transportés à l’hôpital à Mayence. Sept autres personnes ont été transportées dans des hôpitaux d'Alzey et de Bad Kreuznach avec des blessures mineures, tandis que certains passagers ont reçu des soins sur place.