Plein écran
Illustration.

Dix morts et 50 blessés dans l'accident d'un car en Argentine

Au moins dix personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées, dont cinq grièvement, dans l'accident d'un autocar en provenance de Bolivie, qui est tombé dans un ravin dans la province argentine de Jujuy (nord), a annoncé la police locale samedi.

"Il y a dix morts, dont sept hommes, une femme, une fillette de six ans et un bébé de six mois de sexe féminin", a précisé la police dans un communiqué, ajoutant que 34 des 50 blessés étaient toujours hospitalisés.

L'accident s'est produit vendredi après-midi quand l'autocar reliant la ville bolivienne de Villazon à Buenos Aires est tombé dans un ravin, à quelque 30 km au nord de la capitale de la province argentine de Jujuy.

Enquête pour homicide
Le chauffeur, son remplaçant et l'hôtesse du car, tous Boliviens, ont survécu à l'accident et sont détenus, une enquête pour "homicide" étant en cours contre eux, a-t-on appris de source judiciaire.

Le procureur local Rodolfo Fernandez a déclaré que le conducteur du car avait expliqué que les freins de son véhicule s'étaient bloqués.

Selon les registres de l'entreprise de transport bolivienne, au moins 48 des passagers étaient Boliviens, cinq Argentins, trois Français, trois Péruviens, deux Allemands, un Anglais, un Canadien et un Espagnol.

L'accident a eu lieu sur un tronçon à pente assez raide de la route nationale No. 9, où se produisent la majorité de ces incidents car il faut freiner sur une longue distance et où les freins finissent pas lâcher, a expliqué le directeur de l'hôpital local, Camilo Nebhem.

Selon une source judiciaire, l'autocar transportait un nombre de passagers supérieurs à la norme admise. D'après des passagers survivants cités par cette source, le véhicule roulait beaucoup trop vite au moment de l'accident.