Drame familial à Dordrecht: un agent abat son ex, deux enfants et se donne la mort

La fusillade qui s'est déroulée lundi soir dans la ville de Dordrecht aux Pays-Bas a fait une quatrième victime mardi avec la mort d'une femme de 28 ans, l’ex-compagne du tireur décédé la veille. 

La fusillade de lundi soir à Dordrecht, aux Pays-Bas, semble être un drame familial. Vers 18h30, un agent de police de 35 ans aurait tiré sur son ex-compagne et ses deux enfants dans leur habitation avant de sans doute retourner l’arme contre lui. Les enfants sont décédés sur place, tout comme l’auteur présumé des faits, tandis que la mère hospitalisée dans un état grave a succombé à ses blessures mardi matin. Quatre victimes sont donc à déplorer. Les enfants avaient huit et douze ans. 

L’homme et son ex-compagne étaient en conflit ouvert depuis longtemps suite à leur divorce en cours. Mais l’ex-couple vivait toujours sous le même toit, expliquent les voisins de cette rue tranquille où s’alignent les maisons de rangée. Peu après 18 heures, des coups de feu ont été tirés. En une demi-heure, les secours sont arrivés sur place en nombre avec deux hélicoptères, plusieurs ambulances et au moins quinze véhicules de police. Un périmètre a été dressé autour d’une grande partie du quartier où règne, ce mardi encore, l’incrédulité.

Malgré le contexte de séparation du couple, les proches de l’agent Wendell C. n’ont rien vu venir et sont totalement sous le choc. Selon eux, rien ne laissait présager un tel accès de violence: “Il était de nature calme. C’était un homme toujours gentil avec ses enfants”, déclarent-ils. “Savoir comment cela a pu à ce point dégénérer est également crucial pour nous. Je n’ai aucune réponse à cela. Il n’était pas agressif. C’est tellement triste. Personne ici ne parvient à y croire”. 

Plein écran
Les enquêteurs font des investigations dans une maison de Dordrecht, au lendemain d’une fusillade mortelle © EPA